L’HOMME VIOLET


Rose pour les filles, bleu pour les garçons, et le mélange des deux ce serait pas plus gay, l‘homme violet…

Bon ce soir pas de chéri-chéri, je m’endormirai dans mes draps en -lin seule- en feuilletant ELLE et lui dans ses draps en toile de Jouy en effeuillant LUI.

Encore une soirée S-aime-S pour se donner un semblant de tendresse.

Téléphone bip bip message ! (projection du sms)

« Ô ma poulette, mon gros poux seins, tu vas trotter dans ma tête jusK 2 mains, tu mank mank ma chair rit, je t’M, ton tintin ! »

Sauf que ce coup-ci trop z’émoustillée, je sens que mon sang ne fait qu’un tour et dans le sens de l’aller, après tout il est pas si tard, après tout il est pas si loin, pis j’habite qu’à 15 euros de chez lui en train et la prise par surprise par pleine lune en pleine nuit, ça mettra du poivre dans notre vie, ah tchoum tchoum je saute dans mon string c’est parti !

Arrivée c’est la porte fermée qui m’accueille, rien à pèter j’ai les clés !
Et c’est tout de suite en entrant que je tombe sur une 3ème brosse à dent han han !
Et là sur la tablette une gourmette ? avec gravée dessus Robert-A ah ah !

Et c’est bouche bée que je continue en aveugle ma visite guidée et que je tombe nez à nez avec une paire… de souliers verts !!!
Mais c’est au moins du 42/43 ces chaussures, la Roberta, ça doit être une pointure !!!
Et c’est en terrain miné que j’arrive mine basse jusqu’au minable clic-clac à pétasse !

Surprise mimée

Ohhhh non non non non mais oh, il s’agit bien d’une affaire classée X, c’est affreuXXX !
Ils sont tellement emmêlés qu’on retrouve ni la tête ni la queue !

Bon allez… Sors ta face de rat RobertAH oh RobertOH !!!

Oui sa maîtresse est un amant
Oui son Eve a une pomme d’Adam

Non mais chais plus où j’haBITE, chéri t’es amphi-BI ? bon ben j’me casse, ce que t’as entre les
entre les jambes, ça me dépasse !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ROCKY LE KANGOUROU


Sportif pratiquant, boxeur amateur, ce p’tit coq catégorie poids plume vous a tout de suite tapé dans l’œil et ailleurs… faut dire que Rocky dit bourreau des coeurs grâce à son corps mortel a su jouer sur vous de ses muscles comme une arme de poing palliant son petit QI en utilisant son VQ et quel Q !

Aujourd’hui votre boxeur dit Rocky le gaucher essaie maladroitement de se rattraper après vous avoir tapé une crise assortie d’une mise au point trop musclée, avoir confondu accord et O.K désaccord et K.O !
Bien longtemps qu’il ne prend plus de gants et quand Rocky pense ça vous donne vous aussi à panser… fidèle à sa devise « plus fort que ce que t’as pris hier mais bien moins que ce que tu vas prendre 2 mains »

Sauf que ce coup-ci votre boxeur dit Rocky coup Bas-lboa réalise qu’il aurait dû s’arrêter avant de vous livrer sa pensée avec un coup dan le nez – car n’est-ce pas le coup de trop qui va faire déborder le blase, vous faire jeter l’éponge et vous casser ?
Maintenant c’est joutes contre joutes, sourires crispés à la serre-dents, il est revenu le temps des marrons, d’amortir, temps mort y’en a marre faut partir !

Vous percutez toujours pas ? ça raisonne !
Est-ce les coups de la vie qui l’ont rendu si frappé Rocky, parce q’il est l’enfant de personne qu’il se prend pour le fils de TySON et que c’est le boxon dans son caisson à neurones ?

Ouais l’amour c’est comme un ring, 3 rounds de 3 minutes avec de beaux coups à tirer mais ce soir victoire ou trou noir vous avez le libre arbitre, soyez direct !

Bling bling allez la cloche c’est parti !

T’es plus rock and roll Rocky, tu me les casses les pieds, les doigts, le nez, je vais te briser.
Assez des crochets par l’hôpital qui reviennent plus cher qu’un 5 étoiles !
Pis t’es qui toi Rocky pour mettre va vie en rose au rancart, me laisser des bleus au cœur des cocards… et me dire que je m’habille comme un sac ?
Je vais te battre et t’éclater la rate, ah t’es buté, ben c’est moi qui vais te buter !
Et c’est à ce mot butoir que vous voyez votre bonhomme gonfler et changer de regard !

Ouhh il l’a mauvaise le Rocky et à voir gueule défaite, il est temps de plier les gaules, d’enfiler protège-tibias, protège-dents, de sauter dans le casque et tout l’équipement, pas de fouettés, pas de française, pas d’assauts, tous poings dehors filez à l’anglaise et au galop !

Et pas de reprise, game lover, ce gars-là c’est un tueur, si vous restez, il va vous tirer…
2 balles doom doom dans votre boum boum cœur !

Poing final !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA BÂTARDE À MARCEL

Mon père à moi, c’est un vrai papa poule… chimball
Et pif, paf, pouf !

Hé t’es tombé bien bas papa, t’es K.O, t’es sonné ou quoi ?
C’est la relève, relève toi !!!

Wouah dis-donc, j’l’ai pas loupé, je le reconnais même pas, remarque lui non plus, il m’a pas reconnue !

Ecoute, je vais prendre des gants avec toi, à cause de toi papa, quand je vais au boulanger, acheter un bâtard et une ficelle, ben ça me fait de la peine… ça me rappelle trop que chuis la bâtarde à Marcel !
Tiens v’là un pain… et un parpaing !

Ouais, je vais y aller direct avec !
Ah à force de jouer au papa et à la maman, à droite, à gauche, tu l’as semée ta petite graine à tout vent, seulement, pour la faire pousser la Myrtille, fallait la main verte et toi c’état plutôt « la main tenant »….. j’me casse !

Bon ok, je t’ai dans le pif, mais toi, pourquoi tu peux pas me blairer, chuis ta fille, tu peux pas me « re-nez » !!!

Tu percutes, tu percutes ?

Tu vois là papa, t’as papa eu le temps d’amortir, mais moi, j’ai papa eu le temps de te dire :
Que chuis pas né du saint esprit, ni d’un esprit saint d’ailleurs…
Pire… au lieu d’un père spirituel, j’ai hérité d’un père spiritueux.
N’empêche qu’un jour je serai la reine du paf quand toi tu seras toujours le roi du pif !

(chanson)
Chez moi c’était pas paternel
Papa y’en n’avait pas
J’ai pas eu de père Noël
J’ai pas mangé de barbe à papa

Allez mon papounet, sois fair play, viens faire un bibi, viens faire un bisous, un petit bec au coin du bec, un gros piou-piou !
Parce que j’ai beau dire, mais tu seras quand même toujours…
Mon gentil  papa… POOL !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

VAUDEVILLE ET CHAT DES CHAMPS

 

Une chatte déçue par son amant chat décide alors de le châtier en allant miauler à sa châtelaine de femme que ce dernier a été chatouiller ailleurs…

Sachant que cet échalas, perdu sous ses origines, avait alors qu’il n’était encore qu’un chaton, vu à travers la chatière du château familial maman Chatterley chatifier avec un autre minou que son mari et avait compris ce jour-ci que la portée dont il était né n’était pas de la châtellenie.

Mais un beau jour matou à poils châtains eut la malheureuse idée d’épouser parce que c’était elle, une vraie châtelaine une chatte qui s’avéra très vite trop chatouilleuse et qui ne vivait avec Matou que pour lui infliger châtiments.

Mais pacha, un autre beau jour, décida de réagir et las d’être châtré par sa chienne de femme partit en chasse et alla ronronner avec une maîtresse chatoyante.

Mais Minet aimait quand même bien sa litière et rentrait faire dans sa caisse maritale un peu trop souvent aux dires de sa Minette préférée.

Matou finalement se sentait un peu trop bien entre les deux chattes et ne savait laquelle choisir.
Il était en chat maso incompréhensiblement lié au cordon de chatterton de sa chatte de femme mais aussi irrésistiblement attaché à la chatte de sa maîtresse qui n’avait de cesse de lui faire des chatteries.

Mais maîtresse chatte avait du caractère  et décida devant ce lâche Minou de le châtier, de le châtrer à son tour et de l’envoyer sans recommandé à la SPA……… !

Alors avant de faire patte de velours avec toutes les chattes aux alentours, tournez sept fois votre queue dans l’air, pour que le jour où vous mettrez bas les pattes, votre femme et votre maîtresse chatte ne vous échaudent pas… 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

UNE HISTOIRE QUI FINIT EN QUEUE DE POISSON

 

Sur une bite d’amarrage éplorée, une SIR N naturiste attend qu’un marin se dépêche de la pêcher…

Ben voui, quoi, elle pas si bête pour une sirène, c’est même une fille dans le vent, cheveux détachés couleur eau oxygénée,  « lèvres en cul de poulpe », 2 gros flotteurs siliconés, ah ça non c’est pas un thon elle est même super bien FISH.ue pour un poisson !!!

Pis cool avec ça, surtout avec les gros poissons, et les jeunes moussaillons, 2 ou 3 perles bien envoyées et elle se laisse facilement écailler, très souple et sans se mouiller, elle adopte toutes les positions, tête à poupe, proue à queue, elle connaît la chanson et se jette sans filet l’hameçon !

Mais la vague de plaisir est de courte durée, car ni ses cheveux dans les embruns, ni ses deux îles de seins n’arrivent à retenir les marins, qui la rejettent à l’eau toute écumée sitôt l’ancre levée…
Pouèt, pouèt, fait hurler la sirène, 2 appels de phares et au revoir !!!

Et oui ça fait FISH.trement peur une sirène, car une fois les jambes recollées, le coquillage refermé, les pauvres malheureux se retrouvent devant une femme avec une plus grande queue qu’eux !

 

 

 


 

INDEX

 

 

 

 

 

 

 

 

audit et mesure d'audience visiteurs internet par Analyse d'audience